Regardez la neige qui tombe…


Pour en savoir plus sur le spectacle « regardez la neige qui tombe », voici quelques retours:

La TERRASSE – N° spécial Avignon . Juin 2017 – N° 256 :
«  …Une passionnante « pièce-paysage », selon le terme inventé par Michel Vinaver et repris par le metteur en scène, en opposition à la « pièce-machine » construite selon un axe linéaire.

Loin d’opter pour un traitement purement tragique de son sujet, Philippe Mangenot pointe chez Tchekhov une forme de joie de vivre. Car « même lorsqu’ils sont pris dans des situations désespérées, ses personnages ont toujours devant eux la possibilité d’un changement. Même infime ». Suite de l’article : http://www.journal-laterrasse.fr/regardez-la-neige-qui-tombe/» Anaïs Heulin

LES TROIS COUPS – Décembre 2016 :
«  C’est un BIJOU de THEATRE avec d’excellents comédiens ! Sans oublier Tchekhov, héros de cette promenade dans son œuvre et sa vie.
Le texte, un collage savamment enchaîné, gouleyant presque, d’extraits des pièces de Tchekhov et de sa correspondance.

Au début, à l’instar de Tchekhov, Philippe Mangenot est le metteur en scène qui dirige son actrice fétiche, la reprend tandis qu’elle dit avec précision, justesse et émotion l’un des grands monologues, les Trois Sœurs, la Cerisaie, Oncle Vania, Platonov… Rafaèle Huou qui incarne ces femmes, ces sœurs, ces amantes, danse, joue, rit, habite la scène d’une belle présence et d’une élégante légèreté.

Philippe Mangenot, lui, devient l’ambigu Platonov ou le pauvre Smirnov (l’Ours). Dans ce dernier extrait, il donne une illustration de son talent : son Smirnov est véhément, fougueux, révolté, désespéré, tout cela à la fois.

Grâce à eux, on découvre un auteur et surtout un homme bien plus joyeux que ce qu’on imagine, qui aime la vie au point de mourir une coupe de champagne à la main, un être qui ne prisait rien tant que l’élégance et la légèreté face aux vicissitudes et aux drames de l’existence, généreux et plein de tendresse pour les petites gens, mais aussi lucide, ô combien…

On éprouve un PLAISIR FOU à revisiter cette œuvre délicate et PUISSANTE. » Trina Mounier

Magazine THEATRE(S) N°9 – Printemps 2017 – Nadja Pobel
« Parfois LE THEATRE BOULEVERSE. C’est le cas de ce biopic. Un spectacle aussi doux qu’EMOUVANT. Le metteur en scène, par ailleurs compagnon de route du Théâtre Permanent de Gwenael Morin, a le talent de fluidifier tous ces extraits de dialogues et monologues traduits par André Markowicz et Françoise Morvan et les lettres de l’écrivain récemment publiées. » Nadja Pobel

LE PETIT BULLETIN – Avril 2016
« Philippe Mangenot NOUS AVAIT DEJA CUEILLIS avec HAMLET 60. Courtes, percutantes, sans fioritures, ses créations se font AU SCALPEL, sans être brutales, elles sont JUSTES. » Nadja Pobel

LE PROGRES – Décembre 2016 :
« Une DELICIEUSE PROMENADE TCHEKHOVIENNE …
« Regardez la neige qui tombe… » nous confronte aussi bien à l’intimité de Tchekhov qu’à certains extraits emblématiques de son œuvre de nouvelliste et de dramaturge. On y retrouve son ironie, jamais dépourvue de tendresse… » Nicolas Blondeau

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *