On a vu: Radieuse vermine


“Olive et Fleur veulent vous parler de leur maison de rêve ! Les choses qu’ils ont dû faire afin de l’obtenir pourraient vous paraître choquantes. Mais c’est important pour eux que vous compreniez : s’ils ont fait tout ça, c’est pour le bonheur de leur enfant.”

L’humour noir et profondément cynique de Philip Ridley s’invite sur la scène du Chêne noir dans un décor blanc immaculé. Ce succès du West End et de Broadway est pour la première fois adapté en français, mis en scène par David Mercatali.

Olive et Fleur se voient offrir la maison de leurs rêves, dans le cadre d’un programme de revitalisation de quartiers désertés. L’occasion semble trop belle pour ces futurs parents qui acceptent néanmoins cette offre, “pour le bonheur de leur enfant”.

C’est lorsqu’ils réalisent le prix à payer pour apaiser leur propre soif de superficialité que la noirceur des personnages transparaît au travers de leur blancheur apparente. Brillamment porté par Joséphine BERRY et Louis BERNARD, ce couple (trop) parfait tombe fatalement dans la cruauté de leur désir de matérialité.

L’effet Veblen est poussé à son paroxysme dans cette folle histoire flirtant avec le fantastique, aboutissant sur un final absolument grandiose.

Écrit par Valentine Roux, alias Val Och


Informations spectacle:

Au festival d’Avignon 2017 du 07 au 30 juillet à 20h45 au théâtre du Chêne noir (8 bis, rue Sainte Catherine, 84000 – Avignon)

Relâche les 10, 17 et 24 juillet

Durée: 1h25

Compagnie Big Bonobo

Interprète(s) : Joséphine Berry, Louis Bernard, Floriane Andersen
Metteur en Scène : David Mercatali
Assistanat à la mise en scène / Création lumière : Flore Vialet
Costumes : Louise Marchand-Paris
Scénographie : Shawn Soh
Presse : Guillaume Bertrand

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *